Avril 2015 – De bonnes nouvelles pour la communauté des personnes souffrant de la maladie de Parkinson dans le budget fédéral de 2015 + Lancement des trousses Mieux Vivre avec le Parkinson, le 23 avril dernier.

Avril 2015 – De bonnes nouvelles pour la communauté des personnes souffrant de la maladie de Parkinson dans le budget fédéral de 2015 + Lancement des trousses Mieux Vivre avec le Parkinson, le 23 avril dernier.

Posté le mai 2, 2015 par Ressources Soins Aînés Québec en Bénévolat, Blog - Français, Centre pour Ainés, Communauté de retraités, Éducation, Éducation aux Aidants, Gestion des soins gériatriques, Maladie de Parkinson, Personne Autonome, RAMQ -Régie Assurance Maladie du Québec, Ressources communautaires

Prolongation de la prestation de soignant versée aux aidants naturels, mesures de relance des mécanismes d’épargne offerts aux aînés et augmentation du financement de la recherche lisez davantage.

Le 21 avril 2015, le gouvernement du Canada a annoncé son budget de 2015, Un leadership fort : un budget équilibré et un plan axé sur des impôts bas pour favoriser l’emploi, la croissance et la sécurité. Le budget comprend divers points intéressants pour les membres de notre communauté. La Société Parkinson Canada remercie le gouvernement fédéral de s’être engagé à soutenir les aînés, les aidants naturels et la communauté de la recherche grâce à l’augmentation du financement et au renouvellement du soutien offert à diverses institutions.

La communauté des personnes souffrant de la maladie de Parkinson bénéficiera énormément du soutien des aidants naturels prévu dans le budget, qui prévoit la prolongation du versement des prestations d’a.­e. de soignant de six semaines à six mois. Cette prolongation faisait partie des demandes précises décrites dans laproposition prébudgétaire de la Société Parkinson Canada au ministre des Finances. Cette demande figurait également dans la note d’information de la Société Parkinson Canada présentée aux décideurs au cours de notre plus récente visite à Ottawa, soit le 31 mars. Cette note est actuellement utilisée par notre réseau des ambassadeurs Parkinson. Cette victoire ne découle pas seulement de notre travail, mais également des efforts collectifs de nos coalitions partenaires, qui ont toutes demandé ce changement important.

Bien que les gens de la Société Parkinson Canada soient d’avis qu’il s’agit d’une importante amélioration pour le soutien des aidants naturels, ils se préoccupent encore de la façon dont les membres de la communauté des personnes souffrant de la maladie de Parkinson auront accès à cette prestation. À ce jour, de nombreux membres de notre communauté ont de la difficulté à recevoir un diagnostic de fin de vie de leur médecin, diagnostic qui est nécessaire pour devenir admissible à cette prestation.

La Société Parkinson Canada cherche des membres de notre communauté qui sont disposés à faire part de leurs tentatives d’accès à la prestation d’a.­e. de soignant. Si une personne que vous connaissez ou vous­même souhaitez faire connaître votre histoire, communiquez avec nous à l’adresse suivante :advocacy@parkinson.ca.

Parmi les autres bonnes nouvelles, mentionnons que le gouvernement versera 42 millions de dollars pendant cinq ans, dès 2015­2016, pour faciliter la mise sur pied du centre d’innovation canadien sur la santé du cerveau et le vieillissement. La recherche sur les problèmes liés à la santé du cerveau et au vieillissement, comme la démence, peut permettre de mettre au point de meilleurs outils diagnostiques et des traitements plus efficaces pour améliorer la qualité de vie des Canadiens souffrant de la maladie de Parkinson et d’autres affections neurologiques. En outre, le gouvernement affecte un financement additionnel de 14 millions de dollars, sur deux ans, pour aider la Fondation canadienne pour l’amélioration des services de santé à évaluer et à diffuser les données sur les pratiques exemplaires rattachées aux services de soins palliatifs.
Satisfaite de l’augmentation des investissements dans la recherche sur la santé du cerveau et le soutien des soignants, la Société Parkinson Canada est également ravie des politiques visant à relancer les mécanismes d’épargne offerts aux aînés, afin de les aider à gérer leurs finances. Le gouvernement du Canada s’est engagé à réduire les retraits minimaux dans les fonds enregistrés de revenu de retraite (FERR), ce qui permet aux aînés de conserver une plus grande partie de leur épargne­retraite, et à augmenter les limites de contribution annuelle aux comptes d’épargne libre d’impôt (CELI), de 5 500 dollars à 10 000 dollars par année. Cela est une bonne nouvelle pour les aînés, puisque ni le revenu cumulé dans un CELI ni les retraits effectués à partir de celui­ci n’ont une incidence sur les prestations et les crédits fédéraux fondés sur le revenu, comme la sécurité de la vieillesse (SV), le Régime de pensions du Canada, les prestations du Supplément de revenu garanti et le crédit d’impôt pour les services.

De plus, le gouvernement a mis en place un nouveau crédit d’impôt pour l’accessibilité domiciliaire visant les aînés et les personnes handicapées, pour aider ces derniers à assumer les coûts devant être engagés pour assurer que leur domicile demeure sécuritaire, sûr et accessible. Le crédit est d’un maximum de 1 500 dollars et s’applique aux dépenses d’un maximum de 10 000 dollars engagées pour des rampes d’accès pour fauteuil roulant, des baignoires avec porte et des barres d’appui.

Pour de plus amples renseignements sur le budget et son incidence sur la communauté des gens souffrant de la maladie de Parkinson, communiquez avec nous à l’adresse suivante : advocacy@parkinson.ca.

AUSSI

Reportage de TVA Trois-Rivières 23 avril 2015

Lancement des trousses Mieux Vivre avec le Parkinson de la SPQ et du registre de participants du RPQ.

SOURCES:

http://www.parkinson.ca/site/c.jpIMKWOBJoG/b.9274721/k.EA35/Avril1602015_8211_De_bonnes_nouvelles_pour_la_communaut233_des_personnes_souffrant_de_la_maladie_de_Parkinson_dans_le_budget_f233d233ral_de_2015.htm