Guide de sécurité à l’intention des aînés

Posté le mars 5, 2013 par Ressources Soins Aînés Québec en Bénévolat, Blog - Français, Centre pour Ainés, Communauté de retraités, Droit des aînés, Éducation, Éducation aux Aidants, Personne Autonome, Ressources communautaires, Services financiers

Guide de sécurité à l'intention des aînés

PDF Version PDF (969 Ko)

Ce dèpliant est aussi disponible moyennant des frais chez St. Joseph Corporation. Vous pouvez communiquer avec eux par tèlèphone sans frais :
1-888-562-5561.

Table des matières

Introduction

Le présent guide s’adresse aux communautés et, en particulier, aux aînés et aux personnes qui en prennent soin, pour les sensibiliser à la maltraitance, préoccupations de sécurité, à la fraude et à l’escroquerie dont peuvent être victimes les personnes âgées.

La GRC est résolue à faire diminuer le nombre d’incidents mettant en cause des aînés et à accroître la sûreté des communautés en travaillant de concert avec la population.

La sensibilisation aux techniques de prévention peut vous aider à reconnaître des situations potentiellement criminelles et à réduire ou éliminer les risques.

En vous engageant dans la vie communautaire et en rencontrant les policiers de votre localité, vous pourrez vous sentir plus en sécurité. Par la même occasion, vous enrichirez les programmes et les services offerts dans votre communauté.

La maltraitance des aînés

Si vous ou une personne de votre connaissance subissez de mauvais traitements, DITES-LE À LA POLICE.

Par maltraitance des aînés, on entend la violence, la négligence ou les mauvais traitements à l’égard des personnes âgées, vivant dans une résidence privée ou en établissement. Cette maltraitance peut être infligée par le conjoint, les enfants, des membres de la famille, un fournisseur de soins ou de services ou toute autre personne en situation de pouvoir ou de confiance.

Formes de mauvais traitements envers les aînés

  • Négligence (par les autres)
  • Abus physique
  • Abus sexuelle et exploitation sexuelle
  • Abus psychologique et émotionnel
  • Abus économique/financier (voler ou faire le mauvais usage des ressources financières ou possessions)
  • Abus dans les centres d’hébergements et de santé (surpopulation, milieu de vie insalubre et/ou de qualité inférieure)
  • Violation des droits (restriction de liberté individuelle et du droit à la vie privé)
  • Abus spirituel (Restriction et négation des pratiques et croyances religieuses, spirituelles, tradition culturelles et coutumes)

Les signes impliquent :

  • un changement soudain du comportement et/ou de l’apparence,
  • des blessures physiques et
  • un changement dans les ressources financières.

En sécurité chez vous

La plupart des gens se sentent en parfaite sécurité chez eux. Pourtant, bien des Canadiens négligent de prendre les précautions les plus élémentaires pour protéger leur résidence contre le vol.

Il y a plusieurs choses que vous pouvez faire pour éviter de donner à un cambrioleur l’occasion de commettre son méfait.

Conseils de prévention

  • Faites le tour de votre domicile pour repérer tous les points d’entrée possibles et en évaluer les faiblesses.
  • La nuit, éclairez suffisamment vos portes d’entrée, y compris celle du garage.
  • Ne laissez pas d’indices de votre absence.
  • Installez de bonnes serrures et verrouillez vos portes en tout temps.
  • Installez un judas microviseur à grand angle à l’entrée principale de votre domicile, pour voir sans être vu avant d’ouvrir à quelqu’un.
  • N’ouvrez jamais la porte à un étranger qui ne vous présente pas de pièce d’identité.
  • Changez souvent de routine. Les cambrioleurs surveillent souvent les allées et venues dans les quartiers qu’ils ciblent.
  • Ne gardez pas de grosses sommes d’argent chez vous.
  • Marquez vos objets de valeur pour en permettre l’identification. L’opération Identification a été mise sur pied par la police pour aider les gens à marquer les objets qui leur appartiennent.
  • Gardez vos objets de valeur dans un coffre-fort à la banque. Si ce n’est pas possible, trouvez chez vous un bon endroit où les mettre sous clé, à l’abri des regards.

REMARQUE : Il peut suffire de laisser dans un coffret à bijoux quelques articles peu coûteux mais de belle qualité pour tromper un cambrioleur à la recherche d’objets de valeur et éviter qu’il mette votre demeure sens dessus dessous.

http://www.rcmp-grc.gc.ca/pubs/ccaps-spcca/seniors-aines-fra.htm#Ressources