INCONTINENCE: La rééducation périnéale pour mieux contrôler sa vessie

INCONTINENCE: La rééducation périnéale pour mieux contrôler sa vessie

Posté le avril 2, 2014 par Ressources Soins Aînés Québec en Bénévolat, Blog - Français, Centre de Jour, Centre de réadaptation, Centre de Vie Assistée, Communauté de retraités, Éducation, Éducation aux Aidants, Gestion des soins gériatriques, Ressources communautaires

Actualité publiée le 15-04-2014
Female Pelvic Medicine & Reconstructive Surgery

Un traitement non chirurgical qui comprend le renforcement musculaire pour un meilleur contrôle de la vessie et la relaxation des muscles en cas de constipation ou  de douleur pelvienne permet de venir à bout des symptômes du dysfonctionnement du plancher pelvien chez les femmes en apportant, en particulier, une amélioration significative de la continence urinaire. Ce sont les conclusions de cette étude de l’Université du Missouri, publiée dans la revue Female Pelvic Medicine & Reconstructive Surgery, qui plaide pour cette alternative à la chirurgie.

 

Une femme sur 3 souffre de dysfonction du plancher pelvien, encore plus fréquemment après un accouchement vaginal, avec tout un éventail de symptômes, dont des problèmes de vessie mais aussi des douleurs pelviennes.

 

Cette étude démontre les bénéfices d’une rééducation musculaire complète pour améliorer significativement ces symptômes. « La rééducation est efficace pour aider les femmes à surmonter les problèmes du plancher pelvien avec peu ou pas de médicaments », confirme Julie Starr, chercheur à l’Université de Missouri, qui a testé un programme de traitement comportant à la fois un renforcement et une relaxation musculaires. L’équipe a suivi près de 800 femmes présentant ces symptômes et constate, à l’issue de 5 séances complètes de rééducation, une amélioration moyenne de 80% dans 3 domaines, l’incontinence urinaire, la défécation et la douleur pelvienne.

 

Les clés du succès: Exercices musculaires, biofeedback et stimulation vaginale électrogalvanique (e-stim) sont accompagnés de conseils de professionnels sur la modification du mode de vie. La thérapie « e-stim », moins connue, est un traitement indolore par stimulateur qui envoie des impulsions électriques pour détendre les muscles pelviens. La technique se montre efficace ici pour améliorer les symptômes de troubles de la vessie. En fait, précisent les auteurs, beaucoup de femmes ont pu stopper leurs médicaments à l’issue de ce programme.

 

Le frein, toujours le tabou : « La plupart des femmes restent gênées de parler de ce types de problèmes ou ignorent qu’il existe des solutions, alternatives aux médicaments ou à la chirurgie, pour les aider. Certaines patientes qui ont déjà consulté plusieurs fois sans obtenir de résultats, se découragent et abandonnent. Ce programme, mis en œuvre par une infirmière clinicienne permet de prendre en charge l’ensemble des symptômes désagréables des patientes ».

 

En conclusion, c’est une alternative thérapeutique non-chirurgicale , à envisager, même si les médicaments, la prise en charge chirurgicale, et les protections, restent des options toujours disponibles.

 

Source: Female Pelvic Medicine & Reconstructive Surgery January 2014 doi:10.1097/SPV.0b013e31829cbb9b Outcomes of a Comprehensive Nonsurgical Approach to Pelvic Floor Regabilitation for Urinary Symptoms, Defecatory Dysfunction, and Pelvic Pain (Visuel © Syda Productions – Fotolia.com)


Pour en savoir plus
 avec TENA Types, causes et traitement de l’incontinence


Recevoir un échantillon

 

Réagissez à cette actu sur Santé Blog