La semaine nationale des proches aidants 2015 du 1er au 7 novembre 2015

La semaine nationale des proches aidants 2015 du 1er au 7 novembre 2015

Posté le novembre 3, 2015 par Ressources Soins Aînés Québec en Bénévolat, Blog - Français, Centre pour Ainés, Communauté de retraités, Droit des aînés, Éducation, Éducation aux Aidants, Evénements locaux, Gestion des soins gériatriques, Hébergements, Maladie de Parkinson, Personne Autonome, Soins Non Médicaux à Domicile, Soins Santé Médicaux à Domicile
Je suis proche aidante, j'ai besoin d'être reconnue.Je suis proche aidante, j'ai besoin d'être reconnue.Je suis proche aidant, j'ai besoin d'être reconnu.

 

 

 

 

 

 

 

 

Le 6 novembre 2007, à la demande d’organismes soutenant les proches aidants, l’Assemblée nationale du Québec a déclaré la première semaine de novembre la « Semaine nationale des proches aidants ». Pour le gouvernement, c’était « une occasion de souligner le travail non seulement admirable, mais essentiel que les proches aidants accomplissent au quotidien ». Cette reconnaissance officielle de la Semaine nationale des proches aidants contribue à sortir de l’ombre la contribution des proches aidants et leurs organisations à la société québécoise.

 

Qui sont les proches aidants ?

Si vous adaptez régulièrement votre emploi du temps pour soutenir un de vos proches en perte d’autonomie, souffrant d’une maladie, vivant avec un handicap physique, une déficience intellectuelle ou avec des problèmes de santé mentale, vous êtes très probablement un proche aidant ou un aidant naturel ; ces expressions sont synonymes.

Au Québec, près de 20 % de la population, âgée de 15 ans et plus, soutient régulièrement à titre non professionnel et sans rémunération un proche qui est malade, en fin de vie ou qui vit avec des limitations. Il y a plus de 1 200 000 personnes proches aidantes au Québec.

Les proches aidants forment la structure portante du réseau de la santé, car ils assument plus de 80 % du soutien à domicile. Cette contribution doit être connue et reconnue par l’ensemble de la société québécoise.

 

Les proches aidants ne sont pas des bénévoles

On ne choisit pas d’être proche aidant. On le devient. De la même façon que le proche d’un aidant naturel n’a pas choisit d’être atteint de la maladie d’Alzheimer, d’un cancer, d’avoir une déficience intellectuelle ou être autiste. Ainsi les proches aidants ne sont pas des bénévoles puisqu’ils assument ce rôle à la suite d’une situation non voulue. On est loin d’une activité volontaire qu’on choisit selon ses champs d’intérêt au gré de ses disponibilités comme dans le cas du bénévolat.

 

Une expérience positive, qui n’est pas sans conséquence…

92 % des proches aidants estiment que leur expérience d’aidant naturel est humainement enrichissante, 37 % des proches aidants estiment, même, que leur expérience est très gratifiante.

Malgré ces aspects positifs, être proches n’est pas sans impact, par exemple :

  • 40 % des proches aidants qui occupent un emploi ont déclaré avoir fait le choix de rechercher un travail moins exigeant en raison de leur responsabilité de proche aidant.
  • 28 % des proches aidants trouvent leur rôle d’aidant naturel stressant ou très stressant.
  • 19 % des proches aidants disent que leur santé physique ou émotionnelle s’est détériorée au cours de la dernière année en raison de leur responsabilité d’aidant naturel.
  • 15 % des proches aidants qui occupent un emploi ont déclaré avoir réduit leur nombre d’heures travaillées pour répondre aux besoins de leur proche.

Évidemment plus les personnes aidantes doivent consacrer d’heures à soutenir leur proche, plus elles rencontrent de difficultés à concilier leur travail, leur vie personnelle et leur responsabilité de proches aidants. Il en est de même avec leurs problèmes de santé physique et de stress. Comme les femmes consacrent en moyenne plus d’heures par semaine que les hommes pour s’occuper d’un proche, ce sont elles qui paient, le plus souvent, le prix fort pour avoir été proches aidantes.

Reconnaître la contribution des proches aidants exige que le Québec se dote d’une politique de conciliation famille responsabilités de proches aidants, de services de maintien à domicile et d’hébergement de qualité et accessible, de services de soutien aux proches aidants, particulièrement de répit, et une modernisation du filet de sécurité sociale qui n’est pas adapté à la réalité des aidants naturels. Les proches aidants sont mobilisés chaque jour pour soutenir leurs proches ; il est temps que le Québec se mobilise pour les soutenir concrètement.

 

Du 1er au 7 novembre 2015, c’est la Semaine nationale des proches aidants

C’est sous le thème : « Je suis proche aidant. J’ai besoin d’être reconnu ! », que le Regroupement des aidants naturels du Québec invite l’ensemble de la société québécoise à souligner la contribution des proches aidants lors de la Semaine nationale des proches aidants qui aura lieu, cette année, du 1er au 7 novembre 2015.

Aux quatre coins du Québec, plusieurs groupes communautaires, qui soutiennent les proches aidants, profiteront de la Semaine nationale pour mieux faire connaître la réalité et les besoins des proches aidants en organisant diverses activités.

Si vous désirez avoir plus d’informations sur les évènements entourant la Semaine des proches aidants dans votre région, des informations relativement aux services et aux ressources disponibles pour les proches aidants nous vous invitons à contacter l’organisme communautaire soutenant les proches aidants le plus près de chez vous.

Vous pouvez trouver les coordonnées des organismes membres du RANQ en cliquant sur ce lien :

Liste des groupes membres

Pour télécharger le dépliant présentant la Semaine nationale cliquez sur ce lien :

Dépilant de la Semaine nationale

Pour télécharger les affiches de promotion de la Semaine nationale cliquez sur ce lien :

Affiches de la Semaine nationale

 

« Prix reconnaissance des proches aidants 2015 »

Semaine nationale des proches aidants

Du 1er au 7 novembre 2015

« Je suis proche aidant, j’ai besoin d’être reconnu ! »

 

Il y a plus de 1 200 0000 personnes qui à titre non professionnel et sans rémunération s’occupent d’un proche à autonomie restreinte en lui offrant un soutien au Québec. Près de 20 % de la population québécoise, âgée de 15 ans ou plus sont proches aidantes auprès d’un enfant, d’un conjoint, d’un père, d’une mère, d’un autre membre de la famille ou d’un ami. Les proches aidants forment la structure portante du réseau de la santé, car ils assument plus de 80 % du soutien à domicile. Pour le Québec, on peut estimer la valeur de leur contribution annuelle à plus de 4 milliards de dollars. Il s’agit d’une contribution vitale pour les personnes malades ou en perte d’autonomie qui souhaitent vivre chez elles. Engagés et généreux, les proches aidants poursuivent leur accompagnement de la personne aidée au-delà de la transition du domicile à un centre d’hébergement.

 

Les visages de la solidarité

Cette contribution à la société est trop souvent invisible. C’est pour montrer les différents visages que prend la réalité des aidants naturels que le Regroupement des proches aidants du Québec a créé le prix « Reconnaissance des proches aidants » qui sera remis pour la première fois le 3 novembre 2015 à Québec à une personne aidante.

Ce prix est ouvert à toutes les personnes proches aidantes indépendamment de l’âge et de la condition de la personne aidée. Pour pouvoir être mis en candidature pour ce prix, le formulaire d’inscription rempli doit être rendu au RANQ au plus tard le 16 octobre 2015. Le formulaire doit être signé par la personne aidante et cosigné par une intervenante d’un groupe communautaire ou du réseau de la santé qui confirme qu’elle est bel et bien une aidante. La personne aidante doit être en mesure d’être présente à Québec le 3 novembre pour recevoir son prix lors d’un évènement public en présence de journalistes.

Ce prix en est un de reconnaissance. Il n’est donc pas assorti d’une bourse. Cependant, le RANQ pourra rembourser des frais raisonnables de déplacement et de présence surveillance auprès de la personne aidée occasionnée directement par la remise du prix « Reconnaissance des proches aidants ». Le prix sera attribué par tirage au sort parmi l’ensemble des formulaires d’inscription conformes reçus.

Pour plus d’information, veuillez consulter contacter le Regroupement des aidants naturels du Québec par courriel à info@ranq.qc.ca, ou par téléphone au 514-524-1959 ou sans frais 1-855-524-1959.

 

Pour télécharger le formulaire de participation, veuillez cliquer sur ce lien :

Formulaire de participation au « Prix reconnaissance des proches aidants 2015 »

SOURCE:   http://ranq.qc.ca/semaine-nationale/