SENIORS : SOIGNEZ VOS PIEDS !

SENIORS : SOIGNEZ VOS PIEDS !

Posté le mai 11, 2015 par Ressources Soins Aînés Québec en Bénévolat, Blog - Français, Centre pour Ainés, Communauté de retraités, Éducation, Éducation aux Aidants, Équipements Médicaux, Gestion des soins gériatriques, Personne Autonome, RAMQ -Régie Assurance Maladie du Québec, Ressources communautaires, Soins des Pieds, Soins Santé Médicaux à Domicile

Seniors : soignez vos pieds !“ De quoi sont mes pieds ?…Mes pieds sont l’objet de soins constants ! ” Avec l’âge, cette maxime sombre le plus souvent dans l’oubli. Il est vrai que les années ne rendent pas les choses faciles. La vue baisse, le geste perd en précision, on se baisse difficilement, etc. Malheureusement cette négligence peut coûter cher, puisque des problèmes de pieds provoquent parfois de vraies difficultés à la marche, jouant directement sur l’autonomie. Pourtant, beaucoup de petits soucis seraient traités très facilement, pour peu que l’on s’en préoccupe…

D’abord, observer la démarche et les chaussures…

Comme souvent, pour comprendre il faut savoir observer ! Regarder la démarche de quelqu’un, ainsi que ses chaussures, peut donner un tas de renseignements. En premier, on cherche à déceler une anomalie de la marche (boiterie, inégalité des membres, inégalité du pas). Après, c’est la chaussure qui est passée au crible :

  • la pointure : trop petite elle blesse le pied, trop grande elle favorise les chutes ;
  • la largeur : trop étroite, elle provoque l’apparition de durillons ou de cors ;
  • la forme pointue, ouverte, signifie qu’elle est souvent mal adaptée ;
  • le poids : une chaussure trop lourde fatigue ;
  • la hauteur et l’usure du talon : confirment les problèmes de démarche.

égalité du pas). Après, c’est la chaussure qui est passée au crible :

… Puis les pieds !

Leur aspect global, présence d’œdème ou couleur anormale, est le témoin de maladies générales (problèmes cardiaques ou rénaux).L’état de leur peau et des ongles est à inspecter avec attention. La peau montre la première des signes de vieillissements : les poils disparaissent sur le dos du pied, des pigmentations brunes peuvent apparaître, ainsi que des zones de “ peau dure ” (par accumulation de la couche cornée). Les ongles présentent des signes de vieillissement dès l’âge de 40 ans : ils s’épaississent, se fragilisent et risquent d’avantage les mycoses. À l’extrême, ils peuvent même prendre l’aspect d’une corne de bélier !Leur forme détermine l’appui au sol. Le pied plat, caractérisé par l’affaissement de la voûte plantaire en dedans est connu, mais peu habituel chez le sujet âgé. Le pied creux en revanche, comme l’avant-pied rond, sont bien plus fréquents. Ils s’accompagnent régulièrement d’une instabilité à la marche par changement des points d’appui au sol. Les orteils ne se positionnent plus de façon normale, se rétractent et prennent parfois l’aspect de griffes de félin. Ceci favorise l’apparition de cors plantaires et de durillons douloureux en regard des zones d’hyperpression.Les orteils sont également susceptibles de mal se positionner. C’est alors l’hallus valgus (déviation du gros orteil vers l’extérieur), responsable du classique “ oignon ” au niveau de sa base ; l’hallus extensus (l’orteil est relevé et bute dans la chaussure), le quintus varus (le 5ème orteil dévié vers l’intérieur), etc.

Comment traiter ?

Les bains de pieds sont essentiels aux bons soins d’un pied de senior. Il n’est pas nécessaire d’avoir pour cela autre chose que de l’eau, du savon et une serviette ! Le seul impératif est de sécher soigneusement, surtout entre les orteils. Parfois, l’application d’une crème émolliente est nécessaire.Les traitements curatifs sont le plus souvent du ressort du pédicure-podologue armé d’instruments de fraisage, de pinces et parfois de bistouris. Une règle est à respecter : rien ne doit faire saigner et le diabète ou l’artérite imposent une extrême prudence.Les ongles sont coupés sans angles vifs et pas trop courts, les durillons (zones de peau très dure sous la plante des pieds) et les cors (épaississement de l’épiderme très fréquent au niveau des orteils, de forme ovale ou ronde, dont le centre est très douloureux à la pression) sont enlevés.Parfois, le recours à la chirurgie est nécessaire, notamment dans certains types de déformations (le plus souvent l’hallus valgus), ou en cas de complications d’un ongle incarné.

Comment prévenir ?

En premier lieu : choisir les bonnes chaussures. Ce qui signifie le plus souvent se débarrasser de ses vieilles paires “ complètement déformées mais tellement confortables ! ”.La chaussure idéale est souple, en cuir ou en tissu, confortable, stable. Son talon est large et bas. Elle est facile à mettre et tient bien le pied. Certains modèles gardent une esthétique tout à fait acceptable.À la maison, préférer une paire de pantoufles souples et chaudes, faciles à enfiler, de forme emboîtante ou avec un système de fixation facile (scratch).En cas de nécessité, le pédicure peut réaliser des semelles orthopédiques de correction (changement d’appui, talonnette de compensation), ou des orthèses d’orteils (genre d’attelles ou de manchons) de protection, pour limiter les conflits entre les orteils et la chaussure, ou les orteils entre eux.

Les déformations des pieds augmentent avec l’âge et sont souvent douloureuses. Elles nécessitent un chaussage différent de celui de l’adulte. Des règles d’hygiène et de confort simples, le suivi par son médecin ou par un pédicure, sont essentiels au maintien de la bonne santé du pied et, au final, à la qualité de vie.

Mis à jour par Dr Stéphanie Lehmann le 04/07/2002
Créé initialement par Dr Stéphanie Lehmann le 19/10/2001
Cet article n’a pas fait l’objet de révision depuis cette date. Il figure dans le planning de mises à jour de la rédaction.

SOURCES: http://www.e-sante.fr/seniors-soignez-vos-pieds/2/actualite/350