Dix signes précurseurs de stress chez l’aidant

Dix signes précurseurs de stress chez l’aidant

Posté le janvier 9, 2013 par Ressources Soins Aînés Québec en Blog - Français, Éducation aux Aidants

1. Le déni de la maladie et de ses effets sur la personne qui est diagnostiqué. Je sais que maman va aller mieux.

2. La colère à la personne atteinte d’Alzheimer ou d’autres qui aucun traitement efficace ou des traitements existent actuellement et que les gens ne comprennent pas ce qui se passe. S’il me pose cette question une fois de plus, je vais crier.

3. Le retrait social des amis et des activités qui une fois fait plaisir. Je ne m’intéresse plus de rendre avec les voisins plus.

4. L’anxiété face à la journée et ce que l’avenir nous réserve. Qu’est-ce qui se passe quand il a besoin de plus de soins que je peux donner?

5. La dépression commence à se briser votre esprit et affecte votre capacité à faire face. Je ne m’en soucie plus.

6. Épuisement, il est presque impossible de terminer les tâches quotidiennes nécessaires. Je suis trop fatigué pour cela.

7. Insomnie causée par liste sans fin de préoccupations. Et si elle se promène hors de la maison ou tombe et se blesse?

8. Irritabilité conduit à sautes d’humeur et déclenche des réponses et réactions négatives. Laissez-moi tranquille!

9. Manque de concentration, il est difficile d’effectuer des tâches courantes. J’étais tellement occupé, j’ai oublié que nous avions un rendez-vous.

10. Les problèmes de santé commencent à se faire sentir, à la fois mentalement et physiquement. Je ne me souviens pas la dernière fois que je me sentais bien.